Neige sur la forge

Par 14 avril 2020 à 10:16

L’auteur évoque ici un métier d’autrefois : forgeron. Sans le feu, pas d’enclumes qui se répondent d’un coin à l’autre du village. Ferrer les chevaux faisait vivre de nombreuses familles. On contre-forge, on écoque, on frappe à devant, une langue qui donne à ce récit une patine délicate et sensible. « Cette confidence de l’artisan me permet de vous murmurer à mon tour, dans la pénombre et l’odeur de la ferraille, le poème des éléments ». Un détour par les terres oubliées des petites gens d’autrefois. // rle